Auto-Micro-Entreprise

Tout ce que vous devez savoir sur la création d’une auto-entreprise, comment créer une auto-entreprise ou une micro-entreprise.

Créer une entreprise: est-ce une bonne idée en temps de crise?

Lancer sa propre entreprise et réfléchi depuis des années. Mais avec la crise sanitaire de Covid-19, vous vous demandez si nous voulons plutôt reporter le projet et attendre un rebond économique. Il est vrai qu’en temps de crise, certaines entreprises fermentaires et autres émergentes (déstockage alimentaire, location de vêtements d’occasion haut de gamme, objets du quotidien, béquilles, etc.).
Cependant, une crise économique est aussi l’occasion d’identifier de nouveaux domaines et besoins à l’explorateur.

Comment mettre toutes les chances de votre côté pour la création de votre entreprise dans cette période de crise? Retrouvez tous nos conseils dans cet article.

Quels sont les secteurs les plus intéressants pour la création d’entreprises dans cette période de crise?

Si vous n’avez pas encore une idée précise de votre projet, certains secteurs sont prometteurs pour démarrer une entreprise même en temps de crise.

  • Services personnels
  • Écologie et énergies renouvelables
  • La vente de produits Made In France
  • Impression d’objets 3D
  • E-commerce (vente en ligne)
  • E-learning (formation en ligne)
  • French Tech: intelligence artificielle, robotique et chimie
  • Le coaching, particulièrement développé pendant l’accouchement
  • Restauration à emporter avec livraison à domicile
  • Emplois web: développeur, web SEO, éditeur web, webdesigner, graphiste …
  • Télécommunication

Quel que soit le secteur que vous choisissez, il est important que votre offre de services ou vos produits répondent à un besoin de la société, du consommateur.

Les avantages de démarrer une entreprise en temps de crise

Mettre en place votre entreprise, avec votre plan d’affaires et vos études de marché n’est pas impossible en temps de crise. Si la situation présente de multiples inconvénients (moins de clients, moins de revenus), il y a quand même des points positifs.

Premièrement, il est possible que les coûts de communication soient inférieurs à ceux d’avant. Les journaux en particulier facturent très cher les encarts publicitaires. Après une crise comme celle de Covid-19, certains proposentont des offres afin de trouver des clients.
Au niveau des graphistes indépendants et des agences de communication, les prix peuvent également être plus bas. La création de cartes de visite, flyers, logo, bannières web et autres vous soutient chertera alors moins cher.

En temps de crise, vous pouvez également vous entraîner gratuitement, ce qui était particulièrement le cas lors du coronavirus. De nombreuses entreprises ont offert des webinaires gratuits. L’occasion idéale pour en savoir plus sur certains aspects entrepreneuriaux que vous n’aviez pas maîtrisés avant le grand saut!

De plus, de nombreux coachs professionnels ont mis gratuitement à disposition leurs services à la disposition des entrepreneurs, des indépendants et des indépendants. Lors d’un rendez-vous, vous avez l’opportunité de faire le point sur votre projet et de prendre le temps de réfléchir à chaque élément (comment vous vous organiserez, les supports de communication que vous privilégierez, comment gérer avec succès la vie professionnelle / familiale…).

Enfin, restez à l’affût des offres promotionnelles qui vont grandir au début du déconfinement et qui peuvent vous aider à démarrer plus facilement!

Quelle aide à la création d’entreprise?

Pour le moment, la crise de Covid-19 n’a pas affecté l’aide aux entrepreneurs.
Vous pouvez donc toujours bénéficier d’exonérations ou de réductions de vos cotisations sociales, comme les régimes ACCRE et JEI (Jeunes Entreprises Innovantes). Il est également possible d’avoir accès à un prêt à taux zéro (NACRE), de maintenir ses allocations chômage (ARE) ou de percevoir une première activité en complément de son salaire, à la sortie de son activité.

De nombreuses autres aides existent et sont répertoriées dans notre article dédié.

Vous avez donc fait d’un accompagnement pour vous accompagner dans votre projet! A vous d’en parler avec les personnes qui vous intéressent pour découvrir toutes les possibilités qui s’offrent à vous.

Avez-vous besoin d’un capital de démarrage pour commencer?

Comme nous le savons, en temps de crise, l’épargne peut rapidement s’épuiser. Mais pas de panique, des solutions existent également pour vous aider à trouver des fonds et démarrer votre entreprise du bon pied!
Le système de crowfunding, également appelé crowdfunding, qui consiste à promouvoir votre projet sur des plateformes, afin de trouver des fonds (dons, prêts, prises de participation).
Dans la même vague, vous pouvez également vous tourner vers l’amour de l’argent. Contrairement au financement participatif, ce sont les membres de votre famille ou vos amis qui participeront à votre collecte de fonds.

Et puis, certains secteurs ne nécessitent pas de fonds de démarrage, comme les emplois web! Il est très facile de démarrer une activité indépendante ou indépendante en dépensant peu. Tout ce dont vous avez besoin est un ordinateur de bureau ou portable et une bonne connexion et vous êtes prêt à partir!

Testez votre projet avant de commencer

Ce n’est pas parce que nous sommes en crise que vous devez raccourcir cette partie, au contraire!
Il est essentiel de tester la faisabilité, de confronter la réalité de votre projet avant de vous lancer dans la création d’entreprise.

Cette période limitée vous permet de bien comprendre votre modèle économique, de voir vos forces et vos faiblesses, mais surtout d’avoir l’opportunité d’aller jusqu’au bout de l’aventure.

En adhérant à une structure d’incubateurs ou d’incubateurs d’entreprises, vous pourrez disposer d’un cadre juridique (numéro siret, contrat de travail CAPE, achat de matériel d’exploitation, comptabilité, etc.). Dans le même genre, les sociétés de portage salarial sont en mesure de vous accompagner au départ.

Ce support administratif vous permet d’avancer, de réseauter, d’avoir des conseils managériaux selon des méthodes (lean start-up, agile) et de trouver rapidement vos premiers adoptants (premiers adoptants de nouveaux concepts).